Expédition le jour même de toutes les commandes validées avant 11h.

5 conseils pour choisir un bon miel

Au petit déjeuner, au goûter ou pour cuisiner, nous aimons le miel. Crémeux ou liquide, bio ou non, plus ou moins parfumé… il y en a pour tous les goûts. Mais face à tous ces choix, comment savoir lequel choisir ? Nous vous proposons ici quelques pistes pour mieux vous aider à trouver le miel qui vous convienne.

1. Vérifiez l’origine du miel

Il existe des différences importantes de qualité dans les miels qu’on trouve dans le commerce : abeilles nourries avec du glucose, assemblage de miels de plusieurs provenances, ajout de sirop de sucre et autres additifs. Votre miel ne doit pas avoir subi de telles modifications, il doit être naturel. Pour bien choisir votre miel, préférez les pots qui mentionnent clairement l’origine (France, Bourgogne, Jura, Provence) et faites confiance aux labels IGP, AOC, AOP qui certifient les conditions dans lesquelles le miel est élaboré. Le label bio est aussi une valeur sûre pour choisir le bon miel au même titre que l’indication “Récolté et mis en pot par l’apiculteur”.

2. Comment obtient-on un miel monofloral ?

Pour être monofloral, un miel doit être constitué d’une part prépondérante d’un nectar de fleur donné. On considère alors qu’un miel est monofloral s’il provient d’une même variété à 80%. Certains miels monofloraux sont produits facilement et en grande quantité, comme le miel de tournesol, mais la production est souvent plus délicate pour les miels de rhododendron ou de framboise. Ces miels récoltés à partir de fleurs rares sont produits en moindre quantité. Les abeilles butinent ainsi jusqu’à 2 kilomètres à la ronde pour ensuite ramener le nectar à leur ruche.

3. Un miel solide est un miel pur

Un miel est toujours récolté liquide. Tous les miels purs tendent à se solidifier au fil du temps, certains au bout de quelques semaines, d’autres au bout de quelques mois (acacia, châtaignier). Ce phénomène est variable car il dépend de la proportion de fructose et de glucose (les deux types de sucres) contenu dans le miel. Les seuls miels qui ne se solidifient pas avec le temps sont les miels industriels dans lesquels on a ajouté de l'eau et différents sucres.

4. Un miel foncé est un miel au goût puissant

Nous connaissons tous le miel d’acacia. Mais avez-vous déjà goûté le miel de lavande ou le miel de châtaignier ? Le premier, blanc et crémeux, est long en bouche et fruité, tandis que le second, plus foncé et presque marron, a un goût fort marqué par une légère amertume. Il existe ainsi quelques centaines de variétés de miel dans le monde, vous avez donc l’embarras du choix pour faire plaisir à vos papilles : romarin, rhododendron, callune. De façon générale, le goût du miel est proportionnel à sa couleur : plus la couleur est foncée, plus le miel est fort. Ainsi, vous pouvez aisément remplacer le sucre par un miel de tournesol dans vos tisanes et vos yaourts. C’est un miel doux qui sucrera vos aliments sans trop en altérer le goût.

5. En cuisine, essayez le mariage miel-moutarde

Les tartines chèvre-miel sont bien connues de tous, un vrai régal. Mais nous vous conseillons également l’alliance moutarde-miel. Comptez une cuillère de miel pour 3 cuillères de moutarde et vous obtiendrez une sauce parfaite pour relever votre filet mignon. De façon plus générale, vous pouvez utiliser le miel pour glacer vos viandes et votre volaille. Au dessert, le miel est idéal pour rôtir les pommes ou les ananas.


Nos recettes au miel :

Publié le 8 septembre 2015 en Conseil, Ingrédient, Mieux cuisiner