Black Friday : livraison offerte en France sur tout le site jusqu'à ce soir minuit !

Fatigue, baisse de vigilance ou coup de mou, à chacun son remède ! Quand la grande majorité d’entre nous préférera le café ou le thé, certains, comme le footballer Antoine Griezmann, jetteront leur dévolu sur le maté. Cette boisson originaire d’Amérique Latine et encore trop peu connue en Europe agit efficacement sur notre bien être quotidien. Sa préparation est tout un art.

Comment réussir son maté :

1. Les accessoires indispensables

La calebasse à maté et la bombilla (sorte de paille en fer) sont les deux accessoires permettant de déguster cette préparation. La calebasse (appelée simplement « maté ») est entièrement naturelle et s’avère indispensable car la matière premiere de l’objet révèle les douceurs et les arômes de la plante. Cette boisson provient d’une plante appelée « Yerba maté », issue d’une espèce de houx sauvage d’Amérique du Sud. Elle se consomme principalement en infusion, mais elle existe aussi sous forme de gélule, de poudre instantanée et en teinture-mère.

 

2. Le dosage de la yerba maté

Le Yerba maté a des effets stimulants sur le système nerveux central car il contient beaucoup de caféine. La posologie conseillée est donc de deux tasses par jour, pas plus. Remplissez la calebasse de maté jusqu’au 2/3, afin de laisser de la place pour l’eau et éviter tout débordement. L’herbe donne beaucoup de poudre. Pour en retirer une grande partie, bouchez la calebasse avec la paume de votre main et retournez la plusieurs fois. La poudre se trouvera sur votre main. Il est impossible de tout retirer, ne recherchez pas un résultat impeccable !

 

 

3. L'hydratation des feuilles

Une fois l’herbe versée, il est nécessaire de l’hydrater. Pour ce faire, penchez légèrement la calebasse afin que l’herbe se concentre d’un coté, permettant de laisser un espace pour verser l’eau froide. Profitez de cet espace pour insérer la bombilla. Vous verrez les feuilles gonfler au fur et à mesure. Faites attention à la quantité car il faut que tout soit absorbé.


4. La bonne température !

L’eau ne doit pas bouillir ! Cela altèrerait les arômes des feuilles. Mettez votre eau à chauffer mais surveillez la température pour ne pas vous faire surprendre. Ensuite, versez l’eau chaude autour de la bombilla et surtout ne mélangez pas !

5. La dégustation

Après toutes ces étapes minutieuses, l'heure est à la dégustation. La coutume veut que la personne ayant préparé le maté apprécie la première infusion, qui est souvent tiède à cause de l’eau froide versée pour hydrater les feuilles. Le même maté sert pour plusieurs convives, et au fur et à mesure des infusions les saveurs s’adoucissent.



En savoir plus :

Nous devons l’existence de cette boisson miraculeuse au peuple Guarani dont le territoire couvre le Paraguay, le nord de l’Argentine et le sud du Brésil, où elle est encore aujourd'hui la boisson la plus consommée. La culture de cette plante fut ensuite organisée par les Jésuites espagnols en mission dans la région, d'où l'appellation "Thé aux Jésuites" que l'on retrouve fréquemment.

Le maté a une forte valeur sociale car il se partage en famille ou entre amis : l’invitation à la dégustation symbolise l’entrée dans un cercle d’amitié. Son succès mondial est aussi dû à ses multiples vertues médicinales : ile améliore la vigilance, aide à vaincre la fatigue à court terme, les maux de têtes, les rhumatismes, et peut servir de coupe faim lors d’un régime.

 

N’hésitez plus !

 

Toutes les catégories en relation :

Selection

Publié le 22 juillet 2016 en Conseil, Ingrédient, Mieux cuisiner