Black Friday : livraison offerte en France sur tout le site jusqu'à ce soir minuit !

Tout savoir sur la cuisine thaïlandaise

La cuisine asiatique ne cesse d’être plébiscitée par le public français et à raison ! En plus de découvrir des mets et des cultures différentes, cela permet, le temps d’un repas, de s’évader grâce à nos sens en éveil, vers des contrées lointaines aux paysages magnifiques.



cuisine thailandaise

La thaïlande : une diversité culturelle jusque dans l’assiette

Les marqueurs de la cuisine thaï

Comme beaucoup de pays asiatiques, la cuisine thaïlandaise est une cuisine conçue pour être mangée minute. Pays de la cuisine de rue par excellence, les personnes sont habituées à acheter leur repas fait minute par une petite échoppe ambulante. Que ce soit dans un kiosque, avec un food truck de fortune ou sur l’eau, toute la richesse culinaire du pays se retrouve par cet intermédiaire.

cuisine thailandaise

Les préparations servies chaudes ont parfois une base qui peut être faite en avance et le tout est terminé sur place et cuit au moment de l’achat par le client. Pour réussir ce coup de maître, la plupart des recettes sont très simples à réaliser, avec des ingrédients communs et faciles à trouver. De plus, il faut que l’ensemble du plat puisse être rapide à préparer et à cuire.

Cette conception de la cuisine, du savoir-faire et du partage des repas est donc radicalement différente des habitudes européenne ce qui apporte une véritable valeur ajouté au voyageur qui découvre ce pays.



Les typicités régionales de la cuisine thaïlandaise

Dans le seul pays qu’est la France, il suffit de faire 200 kilomètre pour trouver parfois des spécificités régionales dans l’assiette. Il en est de même en Thaïlande. Des variantes dans la réalisations d’un plats peuvent survenir entre le nord et le sud du pays. De même, certains plats ne vont être dégusté que dans certains espaces et seront difficilement trouvable ailleurs. Les influences des pays voisins et l’histoire du pays sont les principaux éléments qui expliquent ces variante dans la cuisine.

Ainsi que dans le nord du pays, les thaïlandais sentiront l’influence de la Birmanie ou du Laos pour le nord-est. En descendant vers le centre du pays, nous quittons les soupes de nouilles et les desserts à la papaye pour retrouver une des mélanges relativement doux. A l’inverse, c’est au sud du pays que sont fait les plats les plus relevés.

cuisine thailandaise

Des plats connus partout dans le monde

Le besoin de s’adapter au palais européen

Bien que chaque région possède ses typicités, il existe certains marqueurs de la cuisine thaïlandaise qui sont essentiels à la réalisation du plat. C’est le cas par exemple du piment. Cependant, pour s’adapter à tous les palais, notamment ceux des occidentaux, certaines recettes ont été adaptées pour pouvoir convenir au plus grand nombre et ainsi être découvertes en-dehors des frontières.

Si la crème de coco est un incontournable pour adoucir un plat puissant, les recettes thaïlandaises qui peuvent être dégustées en métropole sont généralement plus douces et moins pimentées. De même, la cuisine thaï possédant beaucoup de différences avec la cuisine européenne, certaines recettes ne sont pas valorisées en dehors du pays car elles peuvent être difficiles à saisir ou à consommer pour des étrangers. Comme nous avec nos escargots et nos cuisses de grenouilles en somme !

La plupart des recettes qui vont être déclinées en France seront donc les currys, les brochettes ou encore les soupes. Mais pour les faire, il convient d’avoir les bons ingrédients typiques du pays du sourire.

cuisine thailandaise

La découverte des ingrédients incontournables

Permet de découvrir des incontournables de la cuisine thaï : galanga, combava, citronnelle, riz thaï, basilic thaï

Une recette thaï n’est pas réalisée dans les meilleures conditions si certains ingrédients incontournables ont été oubliés. Si la plupart d’entre nous pensent à la crème de coco, au riz thaï ou encore à la fameuse sauce poisson (le nuoc-mâm), il y en une multitude d’autres qui sont indispensable.

La citronelle (lemongrass) est utilisée dans la plupart des plats et de manière différente. Son petit goût citronné apporte un équilibre dans la réalisation du plat. Il en est de même avec le basilic thaï dont la forme des feuilles se démarque de ses confrères. Il a la particularité de donner une saveur un peu anisée. Il ne faut pas oublier le galanga, un cousin du gingembre ni le combava. Si son jus citronné ne se distingue pas particulièrement de ses confrêres, son zeste en revanche est plébiscité pour beaucoup de recettes. Les zestes de combava portent parfois l’appelation anglaise de kaffir lime ou même de keffir lime. Tout comme les zestes, les feuilles de combava peuvent être, elles aussi valorisées dans des préparations.

Entre spécifités régionales et diversités d’aliments, la thaïlande est une terre de richesses culinaires. A défaut de visiter le pays, n’hésitez donc pas à faire le voyage depuis votre cuisine !

cuisine thailandaise

L'épicerie fine thaïlandaise avec Blue Elephant

Les restaurants Blue Elephant sont des restaurants gastronomiques thaïlandais que l’on retrouve aussi bien à Bangkok qu’à Paris ou à Londres. Forte de son succès, la Maison Blue Elephant a lancé une gamme de produits d'épicerie fine pour que l'on puisse retrouver chez soi les saveurs inimitables de la gastronomie thaïlandaise.

Voir toute l'épicerie fine thaïlandaise sur Edélices ›




Notre sélection

Publié le 29 septembre 2017 en Conseil, Ingrédient, Mieux cuisiner, Cuisine du monde