Livraison OFFERTE à partir de 100 € d'achats (France).

Tout savoir sur l'incroyable pâte à tartiner Teo & Bia

La pâte à tartiner est devenue un incontournable du petit-déjeuner au fil des années. Au cœur de nombreux débats concernant sa composition, aussi bien au niveau environnemental que diététique, de plus en plus d’alternatives s’offrent à la pâte à tartiner industrielle. Existe-t-il une recette de cette pâte sans ingrédient polémique ?Teo & Bia pate à tartiner
La pâte à tartiner Teo & Bia : une histoire de famille à l’italienne
Il y a 15 ans, Giuseppe, a décidé d’ouvrir la première pâtisserie « santé » d'Italie, dans le village d’Alexandrie, sans gluten ni lait, puis s’est tourné vers une production parallèle : une pâte à tartiner artisanale. L’idée lui est venue après la demande de ses enfants Matteo et Beatricia qui souhaitaient pouvoir manger de la pâte à tartiner malgré leurs intolérances alimentaires. De là est née l’entreprise familiale Teo & Bia - pour reprendre le nom de ses enfants - avec une production annuelle de 40 000 pots seulement. Giuseppe s’inspire de traditions de maîtres pâtissiers piémontais pour confectionner ses pâtes biologiques et sans lactose.

Une différence basée sur l’artisanat

La pâte à tartiner Teo & Bia est composée de seulement 3 ingrédients justement dosés pour conserver l'onctuosité en éliminant le côté gras : noisette, cacao et sucre de canne. Pour composer leur pâte à tartiner, Giuseppe et son fils Teo s’approvisionnent en noisettes de qualité dans des champs de noisetiers près de leur village. En effet, le secret de la recette se trouve dans les noisettes du Piémont, produit régional, réputées être les meilleures au monde. Leur particularité ? Un parfum plus prononcé que la noisette traditionnelle et un goût plus intense.

La fabrication de la crème de noisettes s’effectue à l’arrière de la pâtisserie de Giuseppe, en famille. Le père et le fils torréfient les noisettes avec le plus grand soin pour démultiplier leur arôme puis, une fois mixées le plus finement possible, elles sont mélangées au sucre. Cet ingrédient représente 35% du produit, soit 20% de moins que les pâtes à tartiner industrielles.

Le processus artisanal leur prend beaucoup de temps mais il leur tient à cœur de garder ces 3 uniques ingrédients. Enfin, une fois la pâte terminée, la grand-mère de Teo et Bia colle les étiquettes sur chacun des pots prêt à être expédié.

Une recette saine pour le consommateur et l’environnement

Les huiles utilisées dans les pâtes à tartiner industrielles (palme, coco, cacao) contiennent des graisses saturées et, si elles sont consommées à forte dose, peuvent provoquer des maladies cardiovasculaires, mais également la déforestation qui est aujourd’hui très controversée.

Giuseppe a donc décidé de remplacer ces graisses par les noisettes piémontaises qui se trouvent assez grasses naturellement pour ne pas avoir à rajouter d’huile pour obtenir une pâte crémeuse et facile à tartiner. Ces noisettes composent 47% de la pâte face à seulement 13% de noisettes traditionnelles dans les pâtes à tartiner industrielles, ce qui apporte ce goût inimitable.
Teo & Bia pâte à tartiner noisettes du Piémont

La plupart des recettes qui vont être déclinées en France seront donc les currys, les brochettes ou encore les soupes. Mais pour les faire, il convient d’avoir les bons ingrédients typiques du pays du sourire.

Un succès grandissant

Face à l’augmentation des ventes, l’entreprise qui produit aujourd’hui 100 pots par jour, doit sans cesse repenser son organisation. Les ventes en France ont triplées ces 3 dernières années et ont amené Giuseppe à investir dans les terres du Piémont pour faire la pâte à tartiner avec ses propres fruits ; les premières noisettes devraient apparaître dans 4 ou 5 ans.

Voir tous les produits Teo & Bia

 

Notre sélection

Publié le 7 juin 2019 en Mieux cuisiner, Bon à savoir