Bienvenue ! Livraison offerte à partir de 100 € d'achats.

Petite histoire du vin chaud

Petite histoire du vin chaud

Les romains buvaient du vin épicé !

Parfumer son vin rouge avec des épices est une tradition bien ancrée dans nos mœurs. Mais saviez-vous que cette habitude remontait à l’antiquité ?
Dans la Rome antique, boire du vin pur était considéré comme barbare. Il s’agissait d’une coutume de Gaulois qui choquait profondément les Romains. Ces derniers privilégiaient le vin dilué avec de l’eau, ou encore, agrémenté d’épices.

Le vin chaud au Moyen Âge et la théorie des humeurs

Cette habitude d’agrémenter son vin avec des épices s’est renforcée durant le Moyen Âge. En effet, grâce à la route de la soie, les épices sont partout en France !
Il faut savoir également qu’à cette époque, mélanger son vin avec des épices est concordant avec les préceptes de la théorie des humeurs. Considérée comme l’une des bases de la médecine antique, cette théorie stipule que la bonne santé de notre corps dépend de l’équilibre entre le froid, le chaud, le sec, et l’humide. Une alimentation équilibrée entre ces quatre éléments permet de prévenir les « sautes d’humeur » et de maintenir un corps sain.

Des poires pochées au vin rouge épicé pour "rester équilibré"

De nombreux plats voient le jour dans le but de respecter cet équilibre. L’un des plats les plus représentatifs de cette théorie durant le Moyen Âge est la recette de poires pochées au vin rouge épicé. La poire étant un aliment « froid » et « humide », il est important de l’équilibrer avec du vin épicé, considéré comme « chaud » et « sec ».

Si vous souhaitez "équilibrer vos humeurs" comme il était coutume de faire au Moyen Âge, n'hésitez pas à consulter notre recette de poires pochées au vin rouge épicé.

Publié le 20 novembre 2020 en Divers, Bon à savoir