Bienvenue ! Livraison offerte à partir de 100 € d'achats.

Tout savoir sur les aliments aphrodisiaques

Les origines de cette réputation

Nombreux sont les ingrédients auxquels les Hommes associent des vertus aphrodisiaques. Réputation sulfureuse ou réels effets ? La question reste souvent sans réponse…
Néanmoins, ces vertus sont scientifiquement prouvées pour certains produits. Des aliments pourraient ainsi réellement augmenter le désir, du fait de leur composition et des effets qu’ils provoquent sur le corps humain.
L’équipe Edélices a donc sélectionné pour vous des aliments connus dont vous ignoriez peut-être totalement les effets aphrodisiaques. Et pour mettre tous vos atouts de votre côté, ils sont à consommer sans modération…

Les produits historiques

 

Le gingembre :


Histoire : Faisant partie des épices les plus anciennes, le gingembre est sûrement le produit aphrodisiaque par excellence. Connu comme tel depuis des millénaires, sa réputation n’a cessé de croître au fil du temps. Cette plante était ainsi fortement déconseillée aux jeunes filles.

Culture : Aujourd’hui, le gingembre est l’une des épices les plus réputées de la cuisine médiévale. Il est cultivé dans toutes les régions chaudes et humides. Le gingembre trouvé en France peut avoir un goût citronné, lorsqu’il provient d’Inde ou bien une saveur plus corsée, s’il est originaire d’Afrique. Cependant, son usage s’est raréfié dans l’hexagone, depuis le XVIIIème siècle.

Dégustation : Pour les plus frileux qui n’ont pas l’habitude d’en manger, le gingembre peut se déguster de multiples façons : en poudre, dans un thé ou une tisane, dans un gâteau, dans les sauces, les soupes ou encore les bouillons. Vous pouvez notamment réaliser un succulent Dhal de lentilles corail au lait de coco  en ajoutant un morceau de gingembre frais.

 

L'artichaut : 


Histoire : Bien que cela puisse paraître surprenant, l’artichaut est également connu comme un aphrodisiaque. Dès son arrivée en France, vers 1530, il a rapidement acquis cette réputation. Au XVIème siècle, cet aliment est notamment qualifié de « réchauffant » et « Cher à Vénus » par l’écrivain Pierre de Bourdeille, connu sous le nom de Brantôme. Une chanson des rues datant du XIXème siècle rappelait d’ailleurs cette réputation et ventait la capacité de cet aliment à réchauffer l’âme et le corps. A cause de ces effets aphrodisiaques, il était d’ailleurs, lui aussi, vivement déconseillé aux jeunes femmes.

Culture : Aujourd’hui, l’artichaut est majoritairement produit en Espagne et en Italie, mais également en France où il est principalement cultivé en Bretagne et dans le Roussillon. Avec sa saveur légèrement amère, et parfois un peu aigre, l’artichaut a toujours été considéré comme un légume à part.

Dégustation : Il existe deux catégories d’artichauts : les blancs et les violets, en fonction du lieu où ils sont cultivés. Ils peuvent se déguster crus ou bien cuits à l’eau salée. A vous de voir comment vous les préférez…

 

L'ail : 

Il est difficile d’imaginer l’ail comme un produit aphrodisiaque, lorsque l’on connaît son odeur et la forte haleine qu’il provoque. Pourtant, cette plante aurait bien comme effet d’augmenter le désir.Histoire : L’ail s’est répandu dès la préhistoire dans l’Europe et sa réputation a commencé très tôt. Elle a notamment été accentuée avec Henri IV qui croquait toujours une gousse d’ail fraîche avant d’honorer ses conquêtes féminines. D’après la légende, la raison était uniquement sexuelle. Cette vertu serait due aux propriétés hypotensives de l’ail qui entraîneraient une dilatation des vaisseaux sanguins et donc une accentuation de la circulation du sang dans les organes reproducteurs.

Culture : Il existe deux catégories d’ail : les variétés de printemps et celles d’automne. Les premières donnent l’ail rose ou rouge alors que les secondes donnent l’ail blanc ou violet.

Dégustation : Ses gousses étant utilisées comme aromates, l’ail peut se manger cru ou cuit. Après avoir croqué dans une gousse, manger des feuilles de persil peut atténuer une haleine désagréable. Vous n’avez donc plus de raison de vous en priver. C’est maintenant à vous de tester les effets de cette plante en commençant, par exemple, avec de l'ail au paprika et à l'huile d'olive, consommé comme tapas par les espagnols. Vous pourriez aussi redécouvrir l’ail dans une recette originale comme celle du Çilbir au granola salé (des œufs pochés au yaourt turc).

 

Les produits scientifiques

 

Le chocolat : 


C’est peut-être l’aliment aphrodisiaque qui vous fera le plus plaisir, et dans tous les sens du terme. En effet, le chocolat est réputé pour ses effets aphrodisiaques depuis plus de quatre siècles.

Histoire : D’après la légende, le roi aztèque Moctezuma II consommait près d’une cinquantaine de tasses de chocolat chaud par jour avant de rejoindre ses conquêtes féminines. L’histoire se répète avec Madame de Pompadour, amante du roi Louis XV qui buvait chaque matin un lait chocolaté, pour réchauffer ses sens. Le maquis de la Sade s’adonnait également à cette pratique pour les mêmes raisons.

Sciences : D’après une étude réalisée par le Docteur David Lewis, manger du chocolat accélère considérablement le rythme cardiaque. La fréquence cardiaque pourrait passer de 60 à 140 battements par minute. Ces effets sont particulièrement présents lorsqu’il s’agit de chocolat noir.

Ce phénomène est dû à la présence d’une molécule dans le chocolat, qui est semblable à celle secrétée par l’organisme lors de l’acte sexuel. Le chocolat contient également près de trois-cents substances actives ayant des effets antidépresseurs ou psychostimulants, pouvant procurer un sentiment de satisfaction.

 

L'amande : 


Histoire : Dégustée sous forme de dragée ou en poudre dans une galette des rois à la frangipane, l’amande est consommée depuis la Haute Antiquité et a été très prisée pendant le Moyen-Âge.

Sciences : Elle est connue pour avoir un pouvoir excitant, grâce au zinc, à la vitamine E, aux acides gras et au sélénium qui la composent. En plus d’être un produit aphrodisiaque, l’amande est excellente pour la santé. Voilà donc deux bonnes raisons pour entamer un petit paquet d’amandes grillées

Dégustation : Les amandes peuvent être consommées fraîches, lorsqu’elles sont récoltées entre mai et juin, ou sèches, lorsqu’elles sont ramassées entre septembre et octobre. Riche en huile, cette graine agrémente les plats sucrés mais aussi, moins fréquemment, les plats salés. Vous pouvez goûter l’amande dans un dessert délicieux et original en suivant la recette du Baklawa noisette, amande et miel d'eucalyptus.

 

 

L'asperge : 


Histoire : Les historiens ont plusieurs hypothèses sur la découverte de l’asperge. Elle pourrait venir du Bassin méditerranéen ou de la mer Baltique, où elle poussait naturellement sur des sols sablonneux. Dès sa découverte, les Grecs lui ont associé des vertus aphrodisiaques. Elle était ainsi connue pour augmenter le désir et était perçue comme une invitation à l’amour.

Sens : Cette réputation est d’abord née de sa suggestive forme phallique, qui touche au sens de la vue. De plus, elle contient de la vitamine E, qui accentue la fluidité de la circulation du sang dans les organes reproducteurs. L’asperge augmenterait donc la libido.

Dégustation : L’asperge peut être dégustée seule, accompagnée d’une sauce, ou encore en salade. Elle pourrait également vous permettre de réaliser un Risotto aux asperges et émincé d'agneau.

 

Le piment : 


Histoire : Le piment est une plante amérindienne désormais répandue dans tous les pays du monde. Il était cultivé 5 000 ans avant notre ère au Mexique, et est arrivé en Europe au XVème siècle. Il s’est toutefois répandu assez lentement en France. Il a acquis dès le début une réputation de produit aphrodisiaque.

Sens : Le piment contient une molécule appelée « capsaïcine ». Il s’agit d’un antioxydant responsable du piquant des plats à base de piment et de la sensation de brûlure dans la bouche. Cette molécule est donc à l’origine des vertus stimulantes et des effets excitants du piment.  Elle accélère aussi la circulation du sang et produit donc une irrigation sanguine des organes sexuels en entraînant une dilatation des veines et artères.

Dégustation : Vous pouvez notamment tester le piment Habanero et Carolina Reaper qui font parties des piments les plus forts du monde, sous forme de purée piquante.

 

Vous connaissez maintenant tout sur les produits aphrodisiaques les plus réputés. Néanmoins, même si leurs effets ont parfois été prouvés scientifiquement, ces derniers n’apparaissent pas instantanément. En effet, pour les ressentir, il faudrait consommer une quantité importante d’un même produit. Cela expliquerait par exemple pourquoi le roi aztèque Moctezuma consommait une cinquantaine de tasses de chocolat chaud par jour. Avec une telle quantité, il avait plus de chances d’en ressentir les effets aphrodisiaques avant de rejoindre ses nombreuses conquêtes. Ainsi, si vous souhaitez vraiment ressentir ces effets, vous savez ce qu’il vous reste à faire… Bonne dégustation !

 

Notre sélection

Publié le 9 février 2021 en Divers, Bon à savoir